Limites et avenir

Caricatures et détournements

L’usage de la caricature est assez rare dans le dessin d’audience qui vise surtout à rendre compte du déroulement d’un procès, et à présenter sans parti-pris ses divers protagonistes. L’utilisation de dessins caricaturaux est souvent liée au support qui va les publier.
Ainsi des dessinateurs comme Riss ou Tignous qui travaillent pour un journal satirique, Charlie Hebdo, peuvent se permettre de forcer les traits lorsqu’ils veulent exprimer un commentaire sur les accusés ou sur l’affaire qu’ils sont amenés à suivre.
Dans ces cas là, on est dans le registre du dessin d’opinion. Mais cette pratique reste exceptionnelle dans le dessin d’audience.

Ecoutez Riss, dessinateur - 00:52 [MP3 - 0.6 Méga octets]

Image n°1 : Procès Dutroux.


Palix. Soir Mag. 2004.
page du magazine Soir mag avec plusieurs dessins dont des avocats combattant le juge d’instruction avec des sabres de samouraï.

© Palix


Image n°2 : Procès Dutroux.


Palix. Soir Mag. 2004.
page du magazine Soir mag avec plusieurs dessins dont celui de Dutroux en poisson rouge dans son bocal.

© Palix


Image n°3 : Délire poisson Dutroux, Palais de justice de Bruxelles.


Palix. 2004.
Dutroux transformé en poisson rouge, avec des moustaches, dans son bocal.

© Palix


Image n°4 : Dutroux chute haut.


Palix. 2004.
Dutroux se jetant dans le vide depuis son box d’accusé.

© Palix


Image n°5 : Procès Papon, Palais de justice de Bordeaux.


Riss. 1997. Crayon à papier, 42x29,7cm.
Papon gesticulant avec trois têtes et dix bras.

© Riss

Ecoutez Riss, dessinateur - 00:55 [MP3 - 0.6 Méga octets]


Image n°6 : Procès Papon, Palais de justice de Bordeaux.


Riss. 1997. Crayon à papier, 42x29,7cm.
Témoin avec une tête, entre la tortue et la chouette, qui se tient l’oreille droite : « vous pouvez-parler un peu plus fort ».

© Riss