Aujourd'hui

Conditions de travail

En France, en 2009, on peut évaluer à une dizaine le nombre de dessinateurs qui pratiquent le croquis d’audience. Il faut également préciser que leurs prestations étant la plupart du temps irrégulières, la majorité d’entre eux exercent un « deuxième » métier, souvent dans le domaine artistique, peintres, professorat de dessin, etc.
Tous travaillent à la commande, en fonction de l’actualité judiciaire et des besoins des supports qui les emploient. Ces supports sont soit des agences de presse qui revendent les croquis à plusieurs journaux en France ou à l’étranger, soit un journal, qui dans ce cas, s’assure l’exclusivité des dessins, soit une télévision, qui elle aussi fait appel spécifiquement à un dessinateur.
Les dessinateurs sont rémunérés pour la période pendant laquelle ils interviennent, souvent de façon forfaitaire. Les frais de déplacement et d’hébergement sont pris en charge par le commanditaire. Les dessinateurs titulaires de la carte de Presse sont eux payés au dessin paru et bénéficient de toutes les protections sociales liées au statut de journaliste.
Quelques très très rares dessinateurs sont salariés d’une rédaction et sont mensualisés.
Très peu de dessinateurs d’audience ont une longue carrière dans ce domaine, la misère et la violence du monde qui s’exprime dans les tribunaux étant trop lourde à supporter.
Les auteurs des dessins sont rarement maîtres de l’utilisation ultime de leurs dessins, que ce soit dans le choix des dessins diffusés, dans la mise en page, ou dans le cadrage des caméras, pour la télévision. Sauf contrat spécifique ils restent cependant propriétaires des dessins originaux qu’ils peuvent donner, vendre, exposer, ou éditer en album.

Ecoutez Cabu, dessinateur - 0:34 [MP3 - 0.4 Méga octets]

Ecoutez Gally Mathias, dessinateur - 01:00 [MP3 - 0.7 Méga octets]

Ecoutez Palix, dessinateur - 0:34 [MP3 - 0.4 Méga octets]

Ecoutez Maurice Peyrot, chroniqueur judiciaire - 03:12 [MP3 - 2.2 Méga octets]

Ecoutez Edwy Plenel, rédacteur en chef - 02:27 [MP3 - 1.7 Méga octets]

Ecoutez Riss, dessinateur - 01:46 [MP3 - 1.2 Méga octets]

Image n°1 : Riss en train de dessiner, Palais de justice de Bordeaux.


Noëlle Herrenschmidt. 1997. Crayon à papier et aquarelle, 32x41cm.

© Noëlle Herrenschmidt


Image n°2 : Carte de presse judiciaire de Dominique Lemarié.



Image n°3 : Carte de presse de Noëlle Herrenschmidt.


©


Image n°4 : Carte d'accréditation de Dominique Lemarié pour le procès Ferrara. Palais de justice de Paris.



Image n°5 : Accusé, Palais de justice de Bordeaux.


Noëlle Herrenschmidt. 1997. Aquarelle et crayon à papier, 32x41cm.

© Noëlle Herrenschmidt


Image n°6 : Procès Papon, Palais de justice de Bordeaux.


Noëlle Herrenschmidt. Le Monde, numéro spécial. avril 1998.

© Noëlle Herrenschmidt


Image n°7 : Procès de l'Eglise de scientologie, Palais de justice de Paris.


Tignous. Charlie Hebdo. 03 juin 2009.

© Tignous


Image n°8 : Procès Colonna, Palais de justice de Paris.


Sylvie Guillot. Le Figaro Magazine. 14 mars 2009.

© Sylvie Guillot